RECOMMANDATIONS DE LA 7EME EDITION DE LA SWC DE L’AACE

Parvenus au terme des travaux de la 7ème édition de la présente conférence internationale des guichets uniques organisée par l’AACE et le Guichet Unique des Opérations du Commerce Extérieur du Cameroun placée sous le thème :

« Libérer le potentiel du commerce électronique et optimiser la chaîne logistique internationale des pays sans littoral »

Il m’échoit l’honneur de procéder à la lecture des recommandations qui ont découlé des différentes sessions thématiques qui ont ponctué cette conférence.

Au terme de la synthèse du Secrétariat Technique de la présente conférence, celles-ci ont été regroupées sous deux grands pôles à savoir :

  1. La ZLECAf et l’amélioration du commerce électronique intra africain
  2. La mise en œuvre des guichets uniques et des instruments de facilitation pour les pays sans littoral

Concernant la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) et l’amélioration du commerce électronique intra africain, les recommandations sont les suivantes :

  • Maîtriser les procédures en s’appuyant sur les TIC ; optimiser les règles douanières et les contrôles des autres administrations techniques et FMO le long des corridors et aux frontières en vue d’une véritable opérationnalisation de la ZLECAF ;
  • Améliorer la qualité des produits, la diversification des exportations et promouvoir l’internationalisation des entreprises africaines en général, et des petites et moyennes entreprises en particulier pour la promotion des produits « Made in Africa» ;
  • Avancer vers un marché numérique régional en favorisant notamment le développement des plateformes de commerce électronique par un financement adéquat ;
  • Accélérer la ratification de l’accord portant création de la zone de libre-échange africaine à l’échelle de tous les pays membres de l’Union Africaine.

Concernant la mise en œuvre des guichets uniques et des instruments de facilitation pour les pays sans littoral, les recommandations sont les suivantes :

  • Mettre en œuvre et optimiser les Guichets Uniques nationaux et les fédérer autour d’une plateforme régionale en vue de la fluidification des échanges intra africains ;
  • Elaborer des accords régionaux, et/ou renforcer la coopération, et le soutien des chaînes d’approvisionnement du commerce, notamment par le développement de systèmes informatiques interopérables et des systèmes d’opérateurs économiques agréés, y compris la reconnaissance mutuelle ;
  • Développer le système régional de suivi électronique du fret à travers une collaboration étroite des organismes de gestion de fret : BGFT, BARC, BNFT pour le cas de la CEMAC ;
  • Mettre en œuvre des mécanismes de pilotage et de suivi des recommandations formulées par les instances nationales et régionales ;
  • Encourager les administrations des douanes à mettre au point des scellés électroniques régionaux à utiliser pour les opérations de transit dans la région, car le remplacement du scellé électronique par un autre scellé à la frontière pourrait entraîner des retards ;
  • Développer et moderniser les infrastructures matérielles (portuaires et aéroportuaires routières, ferroviaires et moyens de transport) et immatérielles (infrastructures TIC et services) ;
  • Accélérer l’appropriation du Formulaire Unique des opérations du Commerce Extérieur pour les pays sans littoral de la zone CEMAC ;
  • Mettre un accent sur la maturation des projets de facilitation du commerce électronique et de mise en place des GU en s’assurant de l’adéquation entre les objectifs de facilitation recherchés et les résultats attendus ;
  • Engager les services publics dans des contrats de performance sur les délais de traitement et de délivrance des documents administratifs relatifs au commerce ;
  • Développer les compétences techniques et technologiques locales afin de maîtriser la mise en œuvre des systèmes d’information et le commerce des services électroniques en vue de l’émergence de l’économie numérique des pays africains ;
  • Proposer des projets en phase avec les problématiques réelles des acteurs ;

Espérant que cet énoncé traduit à suffisance la richesse des échanges qui ont eu cours pendant cette conférence,